Opinion publique : quelles limites aux sondages ?

28112017

  L’élection d’Emmanuel Macron à la présidentielle française, celle de Donald Trump aux États-Unis, le Brexit… Dans l’actualité récente, impossible d’y échapper ! Les sondages sont censés refléter nos humeurs, offrir une représentation (chiffrée) de la réalité et, in fine, transformer nos opinions individuelles en une vaste « opinion publique ». Ils ont même parfois la capacité d’influer sur nos idées ou nos choix de départ, et de nous faire changer d’avis. Bref, ils méritent d’être scientifiquement questionnés. Que nous disent les sondages et, surtout, que ne nous disent-ils pas ? Quelles sont les méthodes utilisées, et leurs limites ? Existe-t-il d’autres moyens pour capter cette si courtisée opinion publique ? Et pourquoi, alors qu’ils sont le plus souvent fiables, connaissent-ils des « ratés » qui génèrent défiance et suspicion ? Premier élément de réponse : les sondages ne sont pas des outils de prédiction mais une photographie à un instant donné du point de vue de l’ensemble de la population sur des questions telles qu’elles sont formulées. Ni plus, ni moins…

QA Sondages BD-1

QA Sondages BD-4

QA Sondages BD-3

QA Sondages BD-8







AJECTA El museo francés de ... |
JULES LUVUEZO NKOTE |
*A s t r o l o g i e S - La... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vie est belle
| valou637
| Cabinet La Monade